Vie économique

La vie économique dans la commune d’Oltingue

Aujourd’hui, l’activité industrielle, artisanale et commerciale ainsi que l’activité touristique est développée et diversifiée. Les premières traces de l’artisanat à OLTINGUE remonte à 1830 où l’ont compte plus d’une vingtaine de corps de métiers dans notre commune.

L’ancienne usine SCHLUMBERGER – STEINER, ouverte en 1925 fermée en 1950, fut reprise en 1960 par la manufacture mulhousienne de bonneterie, puis fermée pour la deuxième fois en 1974 et définitivement au début des années 80.
A l’heure actuelle, on y fabrique des caissons de volets roulants pour une ancienne société COBAT qui a été rachetée par la société BUBENDORFF.

En 1973, une nouvelle usine s’est installée dans notre commune ; PRÉCO – PRÉCISION OLTINGUE dénommée aujourd’hui DIAMETAL FRANCE ; elle est spécialisée dans la mécanique et l’outillage de précision. La scierie GUTZWILLER, implantée au lieu-dit HUTTINGUE, a été transformée en établissement de construction de fermettes en 1973, puis s’est spécialisée dans la construction de maisons à ossature bois.

En 2000, une nouvelle implantation au nord de la zone industrielle, appelée « zone d’activité nord », voit le jour. L’établissement GAZ DE FRANCE installe ses points d’interconnexion sur le tracé du gazoduc « Artère des marches du Nord-Est » reliant MORELMAISON à OLTINGUE avant de pouvoir fournir notre pays voisin la Suisse.

En 2005, la société HESPA FRANCE, fabriquant de volets en aluminium, vient également de déposer ses valises dans cette zone d’activité. La commune compte aujourd’hui un artisanat florissant puisque chauffagiste, plombier, garagiste, poêlier, menuisier, repousseur sur métaux y exercent leurs activités à OLTINGUE.

L’agriculture n’est pas en reste puisque cinq agriculteurs à temps complets et six à temps partiels y exercent leurs activités. Le commerce exercé dans notre commune comprend également deux magasins d’alimentation, une entreprise de transport de bois, un salon de coiffure, une maçonnerie, un négociant en matériaux de constructions, deux banques et une agence postale.

Dans le domaine médical, deux médecins, deux kinésithérapeutes, une orthophoniste, une psychomotricienne et un cabinet d’infirmerie proposent leurs services à toute la population de ce haut Sundgau.

Enfin, la restauration est également bien représentée puisque cette activité est exercée par l’auberge de SAINT-BRICE, le caveau du musée, le restaurant/pizzeria Lucania ainsi que le salon de thé Tony HARTMANN.

 

Les commentaires sont fermés.