Les orgues historiques Callinet

Les travaux de reconstruction de l’avant-corps de l’église Saint-Martin, étant à peine achevés, les habitants de la commune, voulurent avoir leur orgues.
Suite à la réunion du conseil municipal du 10 novembre 1842 le maire F.-Joseph KUENTZ pris contact avec les frères CALLINET de ROUFFACH à ce sujet.
Ceux-ci rédigèrent à la date du 21 août 1842 un devis au montant de 10.173 Fr. que le conseil adoptât le 10 novembre 1842.

Vu ce dit devis et le plan rédigé par les dits facteurs, le conseil délibère. Considérant – que le produit des coupes extraordinaires de 1842 couvrira au-delà les dépenses qui restent à solder divers travaux de constructions de l’année précédente.
Le projet d’accord sera définitivement signée entre les sieurs CALLINET avec l’approbation de M. le Préfet pour la somme de 10 000 Fr. payables en quatre échéances. ( Les comptes communaux mentionnent des paiements échelonnés sur 8 ans de 1843 – 1851 ).

D’après les archives de la commune, l’orgue est l’ouvrage de l’aîné Joseph CALLINET qui après la dissolution de la société termine cette oeuvre.
Même si leur séparation n’a pas fait de grosses étincelles, Joseph se plaint par courrier à plusieurs reprises de son frère auprès du 1er magistrat d’OLTINGUE.

C’est là l’instrument intégralement d’origine ( hormis la façade ), jusqu’au vernis qui recouvre les boiseries, qui a été classé. De sonorité remarquable, ses anches sont réputées être les meilleures d’ALSACE.

Quelques données:

Juin 1874, Ferdinand HABERTHÜR, accorda l’instrument pour une somme de 480 Fr. ont n’oubliera pas l’aide du souffleur qui lui perçu une somme de 20 Fr. pour avoir pendant 10 jours, entraîné le soufflet, car jouer de l’orgue ( avant l’avènement de l’électricité ) ne ce concevait pas sans souffleur d’orgue.
La vérification du travail fut effectuée par M. GINK instituteur et organiste de HEIMERSDORF.

1876 L’instrument est assuré pour une valeur de 5000 Fr. autant que le bâtiment de service dépendant du presbytère.

Octobre1917, L’orgue est dépouillé des tuyaux de montre par les forces Allemandes, ils sont remplacés en juillet 1927 par une façade en zinc.

1925-1926 L’orgue échappe de peu à la destruction, lors de la grande toilette de l’église paroissiale où tout a été restauré : nef, clocher,murs. A l’intérieur de la grande nef, plafond, corniche, panneaux y compris le lattis, ont été démolis et le tout refait à neuf. On a décapé les bancs et doré les autels. Les fenêtres ont été garnies de vitraux peints. On démolit la sacristie pour la reconstruire deux fois plus grande, on installe un chauffage à air chaud ainsi qu’un paratonnerre.

1941 Grand nettoyage, par Georges SCHWENKEDEL.

1968 Un tournant dans la vie de l’orgue, car dès l’arrivé au village de l’abbé Etienne BILGER en 1958 les choses vont changer radicalement, très vite il se soucie de la bonne santé. Ce dernier bénéficie des soins de facteurs experts comme P. HUGUIN, E. SATTLER de STRASBOURG et plus près de nous G. KERN.

1973 Par arrêté du 28 mai, le ministre des affaires culturelles a classé l’ORGUE CALLINET d’OLTINGUE MONUMENT HISTORIQUE.

1978 Gaston KERN reconstitua la façade d’origine en prenant les tailles sur le CALLINET de MOLLAU, qui avait gardé la sienne.

Les commentaires sont fermés.